· 

8 conseils pour réussir sa prospection

« Derrière une phrase simple se cachent souvent de grandes combinaisons de manières d’être, de concepts et de méthodes » Une bonne préparation est essentielle.

  1. Connaitre son produit et la concurrence, c’est évident, oui, mais posez-vous la question : quel est le « pourquoi », de votre entreprise et le « pourquoi » du client qui vous achète.
  2. Bien définir le profil de son client « cible ». Il est indispensable de bien définir sa cible, son client potentiel. Cible, voici un simple mot pas si facile à appliquer.
  3. Un vendeur est un acheteur qui s’ignore. Trop souvent, une chose importe pour le vendeur, quand il est dans son rôle de vendeur, c’est de vendre. Testez une nouvelle attitude : demandez-vous comment vous pouvez aider votre client à obtenir ce qu’il recherche.
  4. Se soucier de ses clients. Pas besoin de raconter des histoires, ni d’apporter des arguments qui ne touchent pas le client. Quitte à rater UNE vente, mieux vaut être sûr que la vente réalisée aidera votre client et gagner ainsi sa confiance naturelle. En faisant ainsi, vous atteindrez plus rapidement vos objectifs personnels.
  5. Réduire votre niveau de stress. Grâce à une bonne préparation,  une volonté d'aider et une bonne maîtrise de votre comportement, vous allez diminuer votre stress et la vente deviendra un plaisir pour vous.
  6. S’adapter aux nouvelles méthodes et outils. De nouveaux comportements se font de plus en plus présents depuis la généralisation de l’utilisation des outils web. Les clients changent leur manière de faire, prenez cela en considération dans votre nouvelle approche de la vente.
  7. Proposer une offre appropriée et irrésistible. L’offre doit correspondre aux attentes de votre client, sur le plan émotif d’abord et sur les bénéfices qu’il tirera de son achat. Si ce n’est pas le cas, vous risquez de faire des clients malheureux qui se plaindront et porteront atteinte à votre réputation. 
  8. Après la vente, recontactez le client pour avoir son avis et sans doute aussi des recommandations. Après la conclusion, recontacter le client ou le prospect qui n’a pas acheté que vous ayez vendu ou rater la vente (eh oui, cela arrive), recontactez le prospect ou le client. Au client, demandez-lui s’il est content du produit, si vous pouvez avoir son témoignage, si il peut vous recommander, si il connait d’autres personnes intéressées par votre « produit ». Au prospect qui n’a pas acheté, demandez lui les raisons. 

Écrire commentaire

Commentaires : 0